Tanguisimo - Festival de Bourg-Madame 2017

TANGUISIMO

Mardi 15 Août 2017 - 18h30

HALLES DES SPORTS

Tanguisimo - Festival de Bourg-Madame 2017

TANGUISIMO

Mardi 15 Août 2017 - 18h30

HALLES DES SPORTS

Tanguisimo - Festival de Bourg-Madame 2017

TANGUISIMO

Mardi 15 Août 2017 - 18h30

HALLES DES SPORTS

Tanguisimo - Festival de Bourg-Madame 2017

TANGUISIMO

Mardi 15 Août 2017 - 18h30

HALLES DES SPORTS

TANGUISIMO (bandonéon, guitare, violon, basse)

Véritable art de vivre, le tango est plus que jamais l’essence de tout un peuple, l’âme de l’Argentine et du Rio de la Plata. 5 artistes vous en ouvrent les portes, sensuelles et envoûtantes de cette danse avec des musiciens et danseurs de Buenos-Aires, revivez toute l’histoire de cette musique et de cette danse de légende.

Mardi 15 Août 2017 à 18h30
Halles des Sports – Bourg-Madame

Le Groupe

Tanguísimo est né de la rencontre de musiciens virtuoses qui embarquent pour un voyage musical à la découverte de nouveaux horizons.
Leurs trajectoires respectives les ont conduits à donner plusieurs centaines de concerts dans les salles les plus prestigieuses du monde entier.
Dirigés par l’altiste et guitariste Ludovic Michel, ils décident d’unir leurs différentes sonorités et leur virtuosité pour former un ensemble d’un grand équilibre et d’une rare richesse de timbres.
Le destin réunissant ces artistes pour que l’évidence de ce groupe unique soit.
De ce long périple, bravant et défiant les courants, naît un tango naviguant entre espoir, violence, amour et passion…
Autour de leur couple soliste Rodrigo Rufino & Gisela Passi, Tanguísimo a fait appel aux danseurs : Alejandra Hobert & Adrian Veredice, Melina Brufman & Claudio Gonzalez, Mariano Galeano & Paula Rubin, Sergio Molini & Gisela Graef-Marino, Julia & Andres Ciafardini, Sebastian Arce & Mariana Montes, Eduardo Capussi & Mariana Flores, Erna & Santiago Giachello…En 2004, Tanguísimo est sollicité par Artemis production pour la création artistique et musicale du spectacle « Otango ».Tanguísimo se produit dans les plus grandes salles et festivals, notamment : Opéra de Saint-Étienne, Opéra-Théâtre de Limoges, Théâtre Impérial de Compiègne, Opéra de Nancy, « La Cigale » à Paris, Festival de Labeaume, Festival « le Fort Antoine dans la ville » de Monaco, Festival de la Vézère, Festival du jeune soliste d’Antibes, Festival Lyrique en Marmandais, Festival Estival d’Annecy, Festival Tarascon-Latino, Les Concerts de Vollore, Festival du Relec, « Ma ville est Tango » de Menton, Festival « Fortune de Lutherie » de Mirecourt, Festival International de Tango de Paris, à la Cigale, au Petit Journal Montparnasse à Paris, à l’Hôtel du Nord à Paris, au Festival International de Tango « Podewill » de Berlin, Festival Herrenhausen de Hanovre dans le cadre de l’Exposition Universelle 2000 en Allemagne, Suisse, Italie, Grèce, Bulgarie, Etats-Unis…

La mélancolie d’un bandonéon et les envolées passionnées des cordes complices des pulsations languissantes d’un piano rebelle racontent les mêmes souffrances tragiques, les mêmes blessures de la vie.
Accompagnant les danseurs Gisela Passi et Rodrigo Rufino, Céline Ruiz et Jérémy Braitbart, sur leurs chorégraphies sensuelles et virtuoses, Tanguísimo interprète toute la magie du tango sous sa forme la plus complète, exprimant la fatalité de l’impossible amour et les sentiments exacerbés de la poésie du Rio de la Plata.

Marisa MERCADE (Bandoneon)

Née a Buenos Aires, elle commence très jeune a étudier le piano puis le bandoneon. Ses qualités musicales et techniques attirent l’attention des grandes Maîtres comme Alejandro Zarate, Nestor Marconi à Buenos-Aires et Juan Jose Mosalini à Paris. En 2000, elle est appelée a faire partie du quatuor féminin Las Tangueras et joue dans les plus grands théâtres de Buenos Aires. Elle emporte alors l’audition de La Orchestra Escuela dirigée par Emilio Balcarce. Répondant alors a diverses sollicitations venues d’Europe, elle s’installe a Paris et y débute une activité musicale intense. Marisa a obtenue un 1er prix de bandoneon, a l’unanimité et avec les félicitations du jury au Conservatoire de Gennevilliers.A son arrivée, elle intègre l’Orchestre Tipica de Juan Cedron avec qui elle enregistre le disque Nocturno, se produit comme soliste avec l’Orchestre symphonique de Nice dans l’Opéra Paris-Tango de Juan Jose Mosalini et Horacio Ferrer et enregistre avec le groupe las Malenas le disque Omoi de la chanteuse Anna Saeki, qui sera suivi d’une tournée au Japon. Membre du quintette Hyperion et de l’Orchestre Silencio, elle effectue de nombreux concerts en Europe.
En 2004, elle est invitée par Juan Jose Mosalini à integrer son Grand Orchestre de Tango avec qui elle se produit sur les plus grandes scènes européennes. Elle commence alors le Trio Contempo avec lequel elle enregistrera le disque Angeles y Demonios et effectuera des tournées en Europe ainsi qu’en Amérique Latine.
Depuis 2006, elle collabore avec le pianiste et chanteur Juan Carlos Caceres dans ses concerts de Murga Argentina ainsi qu’avec le chanteur Melingo qu’elle accompagne dans ses nombreuses tournées européennes.
Parmi les nombreux projets auxquels elle a participé, citons des concerts avec l’Octuor de violoncelles, des enregistrements de musique contemporaine avec J.C. Marti pour la piece de théâtre L’Atelier d’A. Giacometti, la collaboration avec le compositeur Luis Naon pour les disques Corazon al Sur (2009) et Sainte Nitouche (2011). Des concerts avec le quintette a cordes Les Archets de Paris, l’enregistrement du deuxième disque de Las Malenas.
En 2012 elle réalise la création avec la CIE ESTRO de la pièce de danse et musique Los Abrazos pour laquelle elle composera la musique. Elle forme en 2009 le Trio Nada Mas et en 2011 le duo Los Amigos avec qui elle enregistre le disque A Los Amigos.En 2000, José Luis Barreto et Ludovic Michel font appel à ses talents pour rejoindre leur ensemble Tanguísimo avec lequel il parcourt le monde entier.
En 2014, Ludovic Michel, Gisela Passi et Rodrigo Rufino font appel à ses talents pour rejoindre leur ensemble Tanguísimo.

AURÉLIE GALLOIS, Violon

Aurélie Gallois est parisienne, violoniste depuis toute petite. La richesse de son jeu et de son timbre s’est façonnée grâce à son ouverture sur le monde et ses différentes cultures musicales, en passant du classique au baroque, puis en se spécialisant dans la musique argentine, le tango et les musiques populaires. Au conservatoire, elle obtient son 1er Prix de Violon et de Musique de Chambre à l’unanimité (2003) et reçoit des prix d’honneur dans différents concours (Bellan, Nérini, UFAM,…). Aurélie se spécialise ensuite en musique ancienne, obtient son DEM et intègre le cycle Concertiste en violon baroque à Paris. Parallèlement à ses études classiques, elle s’initie dès l’adolescence aux musiques d’Irlande et d’Europe de l’Est au sein du groupe familial SEVENTH WAVE, où elle développe son amour pour les musiques populaires en évolution. Aurélie a occupé le poste de violoniste au quatuor de l’Armée de Terre pendant 5 ans et a été amenée à jouer en soliste avec l’Orchestre de l’Armée. Elle quittera ce poste en 2013 pour se vouer totalement à ses passions, la musique argentine, le flamenco, la musique irlandaise…  Sa rencontre avec le Tango est déterminante dans son parcours.

Festival de Bourg-Madame Tango Argentin 2017

Romain LECUYER, Contrebasse

Né à Nantes, il étudie la guitare au CNR de sa ville puis avec Roberto Aussel. Après l’obtention d’un DEM en 1999, Romain découvre les musiques actuelles et improvisées. Il opte alors pour la contrebasse qu’il étudie depuis 1995. Il met en pratique cet apprentissage au sein du « Péril Jazz Quartet ». Parallèlement, il s’initie aux « musiques actuelles » en participant à une résidence avec Julien Lourau. Il va alors intégrer deux projets : l’un de hip-hop acoustique, le « Karré Magik » ; l’autre de musique funky, le trio « Mix-City ». Il réalisera avec eux de nombreux concerts et des enregistrements.Fin 2001, un voyage en Argentine déterminera de nouveaux choix musicaux. La découverte du Tango l’incite à s’inscrire à l’ « Escuela de Musica Popular » d’Avellaneda où il y étudie, outre le Tango, le Folklore argentin. Puis il entre à l’ « Orquesta Escuela de Tango », dirigée par le maestro Emilio Balcarce dont l’ambition est de transmettre aux jeunes musiciens l’esprit et les particularités du Tango. De 2002 à 2004, avec ce prestigieux orchestre, il se produit régulièrement dans de nombreuses salles et théâtres de Buenos-Aires et enregistre un disque chez Epsa Music : « Bien Compadre ». Il participe également au renouveau des enregistrements publics de la « 2 por 4 », radio de Tango de Buenos-Aires, avec des maestros invités de renom, tels que Nestor Marconi, Julian Plaza, Victor Lavallen, Mauricio Marcelli… Pendant cette période et jusqu’en 2005, Romain développe une intense activité musicale en Argentine comme accompagnateur de Tango et entreprend de nouveaux projets avec Kelo Palacios, guitariste et compositeur de Folklore et avec le Trio Confluencia qui se produira en France en 2005 et éditera son premier disque la même année chez « Acqua Records ».

De retour en France, Romain intègre le Cuarteto Cedron et le Cuarteto Gancedo. Il se produit depuis 2007 aux côtés d’Osvaldo Calo et Sébastien Couranjou. Cette même année, il participe avec l’Alter Quintet à l’enregistrement du dernier disque de Raul Barboza et réalisent ensemble une résidence en Poitou-Charentes suivie d’une tournée en Argentine et au Brésil. Depuis 2007, il accompagne régulièrement le groupe chilien Quilapayun. Parallèlement, Romain cherche à promouvoir avec l’association « Buenos-Aires Musiques » les échanges entre musiciens français et argentins et sensibilise les enfants à la culture argentine en organisant des ateliers et des concerts éducatifs. Depuis 2006, il participe comme intervenant aux orchestres-écoles de Tango.

En 2006, José Luis Barreto et Ludovic Michel le sollicite pour devenir le contrebassiste soliste au sein de leur ensemble Tanguísimo.

Ludovic MICHEL, Guitare

Ludovic Michel commence ses études musicales au Conservatoire National de Région de Nancy où il obtient un 1er prix à l’unanimité de musique de chambre (1986), un 1er prix de guitare (1988), et un 1er prix à l’unanimité d’alto avec félicitations (1988).Tout en se perfectionnant auprès de F. Benattar pour la guitare, J.F. Schmidlet et J.B. Brunier pour l’alto ainsi que D. Walter et M. Bourgue en musique de chambre, Ludovic Michel poursuit ses études de composition (harmonie, analyse, contrepoint). Il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’Alexandre LAGOYA et obtient le 1er prix à l’unanimité de guitare avec félicitations en 1993.

En tant qu’altiste, Ludovic Michel s’est produit régulièrement au sein des plus grandes formations françaises : Invité dans de nombreux festivals et dans de prestigieuses salles de concert, il totalise plus d’un millier de concerts.

En 2007, il est invité en tant qu’Alto solo pour la grande tournée européenne des grands maîtres du Tango pour le spectacle « Café de Los Maestros » au côté de Fernando Suarez-Paz, Ernesto Baffa, Osvaldo Montes & Anibal Arias, Miguel Angel Varvello, Luis Stazo, Juan Carlos Godoy, Osvaldo Requena… Parallèlement, il développe en guitare une intense activité de soliste qui l’amène à se produire aussi bien en France qu’à l’étranger.
En 1998 il fonde en compagnie de José Luis Barreto et Svetlin Roussev, l’ensemble Tanguísimo pour lequel il effectue la majeure partie des arrangements musicaux.

Il enseigne également la guitare au Conservatoire du XIXème arrondissement de Paris.

Rodrigo Rufino & Gisela Passi (Danseurs)

Couple reconnu de danseurs et professeurs argentins basés à Paris, Rodrigo Rufino et Gisela Passi ont développé une danse authentique et une pédagogie qui leur est propre pour transmettre les particularités du tango traditionnel de Buenos Aires. Ils ont dansé et enseigné le tango notamment en France, en Espagne, en Allemagne, en Suisse, en Pologne, en Bulgarie, en Ukraine, aux États-Unis, au Liban, en Chine, en Argentine.